Attention aux plantes toxiques!

Attention aux plantes toxiques!

Durant le temps des Fêtes, les maisons se parent de toutes sortes de décorations. Guirlandes, sapin, couronnes et parfois même certaines plantes viennent embellir notre décor. Toutefois, il sera bon de vérifier que ces plantes ne sont pas un danger pour nos animaux et que si tel est le cas, de s’assurer que ces ornements soient hors de portée de ceux-ci.

Quelles sont les plantes auxquelles il faut faire attention? D’abord, il y a le poinsettia. En effet, ce magnifique plan, qui donne de superbes fleurs rouges contient une substance particulièrement irritante qui, si en contact prolongé avec la peau ou les muqueuses pourrait causer une irritation ou un œdème léger. Si les yeux du chien sont en contact avec la plante, il pourrait arriver que le chien développe une conjonctivite et un larmoiement important. Si l’animal a ingéré des feuilles de poinsettia, il pourrait avoir de la diarrhée et des vomissements, Bouheddi (2010, tiré de NotreTemps.com).

Il y a également le houx auquel il faut faire attention. Si vous accrochez des branches de houx et que les fruits tombent au sol, le chien pourrait en ingérer et avoir des vomissements et des diarrhées, Monnier (2010, tiré de Wamiz).

Les baies du gui sont aussi particulièrement toxiques pour le chien, car son effet attaque le cœur et le système nerveux central (Monnier, 2010, tiré de Wamiz).

Finalement, si le chien consomme de la Rose de Noël, il pourrait se mettre à saliver abondamment, avoir des douleurs aiguës au ventre, des diarrhées et des coliques (Monnier, 2010, tiré de Wamiz).

Nous vous suggérons de téléphoner rapidement à votre vétérinaire ou au centre antipoison si vous avez un doute que le chien a été en contact et/ou a ingéré du Poinsettia, du houx, du gui ou de la Rose de Noël.

Sources : MONNIER, Mathieu, 4 plantes de Noël toxiques pour vos animaux, dans Wamiz, tiré de http://wamiz.com/chats/conseil/4-plantes-de-noel-toxiques-pour-vos-animaux-1045.html#, consultée le vendredi 10 décembre 2015.

BOUHEDDI, Caroline, Quelle est la toxicité des plantes d'intérieur pour le chien ?, dans NotreTemps.com, tiré de http://www.notretemps.com/famille/animal-de-compagnie/toxicite-plantes-interieur-chien-empoisonnementpoinsettia,i3674, consultée le vendredi 10 décembre 2015.

Julie Anne Gaudreau, Instructrice sénior en éducation canine,

Centre Canin A. Lévesque Inc.

header_complet


Mon chien est malade en voiture, que puis-je faire ?

Mon chien est malade en voiture, que puis-je faire ?

À l’approche des Fêtes, et des voyagements qui les accompagnent, nous sommes portés à nous questionner à savoir ce que nous allons bien pouvoir faire avec Pitou. Allons-nous le faire garder à la maison, l’envoyonsnous en pension ou bien l’emmenons-nous en visite avec nous? Cette dernière option est souvent bien intéressante. Toutefois, si Pitou est malade en voiture, cela peut devenir un casse-tête. Que pouvons-nous faire pour remédier à ce problème?

D’abord, il faut voir quelle est la raison pour laquelle il est malade en voiture. La raison la plus courante est que le chien éprouve ce que l’on appelle le « mal du transport ». Les humains peuvent également être atteints de ce problème : « Certaines personnes ne supportent pas les voyages en avion, en bateau, en train ou en voiture. Elles peuvent avoir mal au cœur, des nausées ou des vomissements, et des maux de tête. », CanoëSanté (Mal du transport, consultée 08-12-15). Le chien qui souffre du mal du transport peut se mettre à faire de l’hyper salivation (se mettre à saliver beaucoup plus qu’à l’habitude) et même vomir. Dans la majorité de ces cas, les produits homéopathiques fonctionnent très bien. Il s’agit de produits en gouttes que l’on met dans l’eau du chien environ 30 minutes avant le départ.

Outre le mal du transport, il se pourrait que, sans que le chien ne vomisse, il n’apprécie pas la balade en voiture. En effet, certains chiens vivent de l’anxiété ou de la peur associée à la voiture. Il peut être difficile de différencier le mal du transport de la peur ou de l’anxiété. En effet, ces derniers peuvent causer des symptômes similaires au mal du transport (hyper salivation, pupille dilatée, etc.), mais ils seront généralement associés à de l’hypervigilance (un chien qui surveille constamment autour), des pleurs, de l’aboiement, etc. De plus, s’il s’agit de peur ou d’anxiété, on ne verra pas ou peu de vomissements, contrairement avec mal du transport où systématiquement le chien vomira. Dans ces cas-là, nous recommandons aux clients de rencontrer un professionnel du comportement canin afin de procéder à une désensibilisation, processus par lequel on cherchera à faire décroître la réponse négative, Overall (2013, p. 73), du chien par rapport à la voiture et qui fera en sorte qu’à chaque fois que le chien débarquera de la voiture, ce sera sur une note positive et que de fil en aiguille, la voiture ne sera plus associée négativement.

Sources : OVERALL, Karen. Manual of Clinical Behavioral Medicine for Dogs and Cats, 2013, Elsevier. Mal du Transport, CanoëSanté

 Julie Anne Gaudreau,

Instructrice sénior en éducation canine, Centre Canin A. Lévesque Inc.

header_complet


Rendre Pitou confortable, même en visite

Rendre Pitou confortable, même en visite

Durant la période agitée des Fêtes, Pitou voyagera peut-être avec nous pour aller réveillonner ou pour aller fêter le Nouvel An. Voici quelques recommandations que nous vous suggérons de suivre afin que les déplacements de votre chien se passent bien :

• Si le chien est habitué à la cage à la maison, apportez-la! Il se retrouvera ainsi comme dans sa « petite maison »;

• Apportez-lui aussi son tapis, ses jouets préférés, ses os à gruger, etc.;

• Assurez-vous d’avoir amplement de sa nourriture pour faire tout le voyage, car un changement de nourriture en cours de route pourrait entraîner des effets indésirables (selles molles, vomissements, etc.);

• Apportez-lui ses propres bols pour l’eau et la nourriture;

• Dans la mesure du possible, essayez de garder la même routine qu’à la maison;

• Informez les gens qui seront en contact avec le chien de votre façon de faire avec celui-ci afin que tout le monde communique de la même manière;

• Permettez au chien d’avoir de petites pauses, car dans les grands rassemblements de famille le chien peut parfois être très sollicité;

• Portez attention aux interactions avec les enfants si le chien n’y est pas habitué.

Julie Anne Gaudreau,

Instructrice sénior en éducation canine, Centre Canin A. Lévesque Inc. 

 header_complet

 


Défi : une recette végé par semaine

Au cours des derniers mois je me suis donnée un défi ; faire une recette végétarienne par semaine.

D'où ça vient cette idée-là ?

J'avais l'impression de tourner en rond à la fin de l'été, je ne savais plus quoi cuisiner, on dirait que tout revenais toujours au même. Et puis un après-midi j'ai fini par écouter mes enregistrement programmé de Ricardo, j'ai dû en écouter au moins une dizaine, ça m'inspirait tellement. Des recettes qui seulement en voyant la photo ne m'aurais pas tenté me donnais l'eau à la bouche à la télé. Mais encore là je n’étais pas vraiment certaine de mon coup, j'avais un peu peur que mon conjoint me trouve hyper étrange et refuse de manger végé (l'envie de cuisiner deux repas différent me tentais vraiment pas) Bref, j'ai dû garder ça en tête quelques jours. Dans ces quelques jours on dirait que tout ce qui parlais de bouffe c'était des trucs de végétariens. J'ai aussi faits une rencontre avec une végétalienne qui cuisine des superbes desserts. On a commencée à parler de ce que ça impliquais et tout et comment elle remplace dans ses recettes le lait et les œufs pour autre chose, tel que tu lait de coco, de la purée de bananes ou de dates. Mais le pire, le pire...trop curieuse je suis allée voir une vidéo en ligne qui montrait la maltraitance fait aux animaux dans un abattoir en France. Après cette vidéo là j'avais plus vraiment le gout de manger tout court. Et là je me suis mise à en parler avec mon conjoint, qui en fin de compte trouvais que c'était une bonne idée. On a entre autre discuté de sportif qui ont fait le choix de mangé végé et qui en sont très heureux et même plus en forme qu'avant. Bref, c'est comme ça qu'a commencé mon défi

Des recettes

Voici une liste de quelques recettes que j'ai fait et que j'ai aimée (Donc je vais surement les refaire...ben en fait, dans toutes les recettes végé que j'ai fait...je les ai toutes aimées haha ! )

Ricardo

Soupe ragoût aux pâtes et aux pois-chiches
Carpaccio de betterave au fromage de chèvre (c'est plus une entrée en fait)
Légumes farcis au parmesan
Salade de bettraves, de carottes et de haricots noirs

Trois Fois par Jour

Poêlée de lentille, courges, tomates et fromage frais
Tacos végétariens à la patate douce et crème sure à l'oignon

Recette Maison

Bol de nouille Thai au tofu

À essayer
Bien entendu mon défi n'est pas terminé, c'est pourquoi j'ai déjà une petite liste des recettes à essayer.

Poutine aux légumes
Lasagne crémeuse aux légumes rôtis

En somme

Je suis vraiment contente de faire ce petit défi personnel. Ça me fait découvrir de nouvelles recettes, explorer de nouvelles façons de cuisiner et puis c'est santé ! Depuis que nous avons commencé ce nouveau défi je dirais que notre ''ligne'' s'est amélioré aussi hihi. Souvent les recettes sont très consistantes donc on mange moins qu'à notre habitude.

Petit truc si vous n'êtes pas prêt à faire le défi, essayé de changer les accompagnements par seulement des légumes, j'ai fait ça pas mal tout l'été, nous n'avons presque pas mangé de riz, patate au four ou pâtes. Je remplaçais le tout par des légumes frais achetés dans des kiosques de la région (Haricots vert, haricots jaune, brocoli, asperges, salade légère de tomate nectarine et asperges.) Et puis c'est pas mal plus léger que des féculents.


De la zoothérapie à l'hôpital Général de Québec

Marie_france-7

La semaine dernière je suis passée au centre de zoothérapie de l'hôpital générale de Québec. J'ai eu l'occasion d’y rencontrer de merveilleuses personnes, dévouées à aider autrui. Deux femmes exceptionnelles, Jocelyne Long et Ginette Wagner s’occupent de l’organisation de la fondation. Elles sont assistées de plusieurs bénévoles, j’y ai vu plusieurs chiens, lapins et à mon étonnement plusieurs oiseaux dont des perruches, des tourterelles ainsi que des inséparables. Les chiens me suivaient partout, ce devait être les gâteries dans ma poche qui leur donnaient envie de me suivre !

Leurs locaux sont situés à l’hôpital général de Québec depuis maintenant plus de 15 ans, à l’époque il fut très difficile de commencer. À ce moment-là la zoothérapie  n'étais pas  connu et les gens ne croyaient pas que cela ferait une différence. Maintenant ils sont beaucoup plus en demande, certains bénévoles parcourent les corridors de l'hôpital générale quelques fois semaine pour divertir les aînés.

'' Nous travaillons beaucoup avec les personnes âgées, plus qu'avec des enfants. Ils n'ont pas autant de divertissements que les plus jeunes'' me disait Ginette. Il est vrai que certaines personnes âgées n'ont pas vraiment de visiteurs et il leur fait très plaisir de voir l’équipe arriver.

Marie_france-4

Ma rencontre 

Pour cette première expérience je suis allée avec Ginette chercher deux femmes âgées à leur chambre. Toutes deux soufrent d’Alzheimer avancé. L'une d'entre elle fait de la zoothérapie depuis plusieurs années. Au début elle était encore lucide, elle chantait. Au stade avancé de sa maladie ses souvenirs sont atténués et il ne lui reste que l'instant présent. J'ai trouvé cela difficile de la voir ainsi, c'était terriblement triste. Cette journée-là elle n'était pas aussi joyeuse qu’à  l'habitude. Elle m’a dit ‘’ Je suis triste aujourd'hui, mais je ne sais pas pourquoi.’’ Dès qu’elle a aperçu la jolie colombe blanche sont sourire est réapparu, on pouvait sentir que sa joie était de retour.

En ce qui concerne l'autre dame, Ginette m'expliquait que depuis qu'elle fait de la zoothérapie elle s’exprime mieux et parle de plus en plus. Sa famille a constaté une amélioration dans le comportement  et demande plus de rencontre de zoothérapie. C'est agréable de voir que cela fait une différence.

Ginette aime les ''gros cas'' comme elle le dit. '' Quand je réussi à avoir de beaux sourires c'est tellement l'fun, je trip ! Oui parfois on est fatigué mais on aime tellement ce qu'on fait, à la fin de mes journées je suis très heureuse.''

Jocelyne partait sur la route cette journée-là, elle allait dans un centre pour femmes qui ont été violenté. C'est sa sortie favorite, elle fait cela depuis plusieurs années.

Comment peut-on les aider ?

J’ai connu l’existence de cette fondation grâce à Taouk, un Lévrier Persan que je promène 3 fois semaine. Sa propriétaire me disait que tous les jeudis Taouk se rend en zoothérapie à l’Hôpital. Un peu curieuse j’ai demandé si je pouvais assister à une rencontre. En discutant avec les fondatrices j’ai pu en savoir d’avantages sur le fonctionnement mais aussi, comment on peut les aider.

Tout a débuté avec un seul chien. Maintenant une belle variété d’animaux font partie de leur équipe. Cependant elles ont un grand besoin de bénévole et d’intervenant sur la route pour les aidés à accomplir leur mission.

Quel est la différence entre un bénévole et un intervenant sur la route? En fait le bénévole consacre le temps qu’il désire à la fondation.  Il fait de courte rencontre avec les résidents à l’Hôpital général mais ne va pas sur la route. Quant aux intervenants sur la route obtiennent une formation complète en zoothérapie donnée par les fondatrices.  Ils font des rencontres complètes qui peuvent durer 1 heure.

 

Marie_france-6

Votre animal peut-il faire partie de l’équipe de zoothérapie ?

Pour savoir si un animal serait un bon candidat pour la zoothérapie il doit passer une série de test. L’exemple que l’on m’a donné est de savoir si l’animal réagi à certain bruits tel un coup la une table, taper dans les mains etc… Pour avoir plus d’informations contactez une intervenante.

 

Les coordonnées de la fondation de zoothérapie

www.fondationdezootherapie.org
418-529-0931 poste 26452
Hôpital générale de Québec
260 boul. Langelier, Québec
Qc G1K 5N1

Marie_france-12

Marie_france-8 Marie_france

Qui je suis ?
Je suis Jessica Giguère Photographe animalière, j'aime les animaux et j'aime la photo, quel beau compromis. Je publie des articles environ tous les deux semaine sur les animaux ou la photo. Suivez-moi  !

Pour me suivre sur les médias sociaux

Facebook
Twitter
Instagram
Snapchat : Jegig
Instagram de Odyle
Site web