Mon chien est malade en voiture, que puis-je faire ?

À l’approche des Fêtes, et des voyagements qui les accompagnent, nous sommes portés à nous questionner à savoir ce que nous allons bien pouvoir faire avec Pitou. Allons-nous le faire garder à la maison, l’envoyonsnous en pension ou bien l’emmenons-nous en visite avec nous? Cette dernière option est souvent bien intéressante. Toutefois, si Pitou est malade en voiture, cela peut devenir un casse-tête. Que pouvons-nous faire pour remédier à ce problème?

D’abord, il faut voir quelle est la raison pour laquelle il est malade en voiture. La raison la plus courante est que le chien éprouve ce que l’on appelle le « mal du transport ». Les humains peuvent également être atteints de ce problème : « Certaines personnes ne supportent pas les voyages en avion, en bateau, en train ou en voiture. Elles peuvent avoir mal au cœur, des nausées ou des vomissements, et des maux de tête. », CanoëSanté (Mal du transport, consultée 08-12-15). Le chien qui souffre du mal du transport peut se mettre à faire de l’hyper salivation (se mettre à saliver beaucoup plus qu’à l’habitude) et même vomir. Dans la majorité de ces cas, les produits homéopathiques fonctionnent très bien. Il s’agit de produits en gouttes que l’on met dans l’eau du chien environ 30 minutes avant le départ.

Outre le mal du transport, il se pourrait que, sans que le chien ne vomisse, il n’apprécie pas la balade en voiture. En effet, certains chiens vivent de l’anxiété ou de la peur associée à la voiture. Il peut être difficile de différencier le mal du transport de la peur ou de l’anxiété. En effet, ces derniers peuvent causer des symptômes similaires au mal du transport (hyper salivation, pupille dilatée, etc.), mais ils seront généralement associés à de l’hypervigilance (un chien qui surveille constamment autour), des pleurs, de l’aboiement, etc. De plus, s’il s’agit de peur ou d’anxiété, on ne verra pas ou peu de vomissements, contrairement avec mal du transport où systématiquement le chien vomira. Dans ces cas-là, nous recommandons aux clients de rencontrer un professionnel du comportement canin afin de procéder à une désensibilisation, processus par lequel on cherchera à faire décroître la réponse négative, Overall (2013, p. 73), du chien par rapport à la voiture et qui fera en sorte qu’à chaque fois que le chien débarquera de la voiture, ce sera sur une note positive et que de fil en aiguille, la voiture ne sera plus associée négativement.

Sources : OVERALL, Karen. Manual of Clinical Behavioral Medicine for Dogs and Cats, 2013, Elsevier. Mal du Transport, CanoëSanté

 Julie Anne Gaudreau,

Instructrice sénior en éducation canine, Centre Canin A. Lévesque Inc.

header_complet