Comment entraîner un bon «RESTE»? Le défi est de bien faire comprendre à notre chien ce que veut dire «RESTE».  C’est dur pour celui-ci de comprendre que le comportement voulu est de ne plus bouger.

Voici une façon d’apprendre à notre chien de faire la statue :  

Avant de commencer l’entraînement voici un concept à comprendre : les trois D; soit Distance, Distraction et Durée. On commence en travaillant un seul D à la fois. Quand l’entraînement se déroule bien, on pourra intégrer plus d’un D dans la même séance.

Distance : la distance à laquelle nous pouvons nous éloigner sans avoir d’erreur d’entraînement (le chien qui nous suit lors de l’éloignement). On commence toujours très proche de notre chien et on peut se distancer au fur et à mesure de l’évolution. On ne bouge pas tant que notre chien n’a pas compris le comportement voulu.

Distraction : on entraîne notre chien dans un endroit tranquille au départ et on augmente la dose de distraction au fur et à mesure que l’entraînement évolue.

Durée : il est certain qu’en débutant l’entraînement d’un «RESTE», on commencera avec quelques secondes sans bouger pour augmenter graduellement. La durée est souvent le dernier D à travailler. La patience du chien sera mise à rude épreuve. Assurez-vous que le chien soit couché confortablement avant d’augmenter le temps du  «RESTE».

Il est préférable d’entraîner un «RESTE» sur un «COUCHÉ» bien acquis. Pourquoi couché ? Le chien a moins tendance à vouloir bouger dans cette position. Si mon chien est assis, il y a deux risques de bouger; soit se lever ou soit se coucher. Tandis que sur une position «COUCHÉ» acquise, j’ai un seul mouvement à contrôler soit de se lever.

Processus d’entraînement :

  1. On demande à notre chien de se coucher
  2. On dit « «RESTE» »
  3. On ne laisse pas le temps à son chien de bouger:
    1. si vous utilisez le clicker, on click et on donne une récompense à plusieurs reprises tant que le chien ne bouge pas.
    2. Si vous utilisez un mot d’entraînement, on dit le mot et on donne une récompense à plusieurs reprises tant que le chien ne bouge pas.
    3. Sinon, vous pouvez tout simplement lui donner une récompense. L’utilisation d’un des choix précédents serait tout simplement plus précis pour le chien.
  4. Très important, vous devez sortir le chien de son «RESTE» avant que celui-ci ne bouge. On peut utiliser ok, c’est fini, bon chien. De cette façon on permet au chien de bouger à nouveau.
  5. On peut augmenter les distractions dans la maison afin d’augmenter la difficulté de l’entraînement quand ça devient trop facile. On peut commencer à se reculer un peu de notre chien. On peut augmenter le temps du «RESTE» au fur et à mesure.
  6. Très important, si le chien sort de «RESTE» sans notre accord, cela veut dire qu’on se doit de revenir à l’étape ultérieure. Il faut avoir au moins 90% de réussite pour que le chien comprenne bien le principe.
  7. Si le chien se lève ou s’assoit durant l’entraînement, on remet le chien à l’endroit où il était. On leurre avec la gâterie la position « COUCHÉ »  et on peut répéter «RESTE». On s’assurera de le sortir de la position assez rapidement pour que le chien ait une réussite.

Il est à noter qu’on ne devrait pas faire de «VIENS» après un «RESTE». C’est une grande erreur d’entraînement. Si on demande toujours à notre chien de venir après un «RESTE» notre chien associera qu’après ce commandement, il va très certainement bouger pour aller rejoindre son maître. Le chien sera alors toujours prêt à partir au lieu de faire un «RESTE» de béton. De plus lorsqu’on fait un rappel après un «RESTE», le comportement récompensé sera le «VIENS». Le chien aura encore plus envie de bouger plutôt que de rester. On veut toujours revenir à la position de notre chien pour le récompenser ou le sortir de son «RESTE». Les «VIENS» sera pratiquer dans d’autres circonstances.

Plus l’entraînement avancera, plus on pourra travailler les «RESTE» dans des endroits différents. Lorsqu’on commence à changer la position dans laquelle on veut que notre chien ne bouge pas, on reviendra à des étapes précédentes. On précisera le comportement en le renforçant. On pourra par la pratique, le généraliser à n’importe quelle position.

Que c’est plaisant avoir un bon «RESTE» quand on est en visite chez des amis, quand on veut prendre des photos ou aller chercher notre courrier sans que toutou bouge.

La pratique et la rigueur sont gages de succès.

Bonne pratique.

 

Marie-josée Desrosiers, Éducatrice en comportement canin

www.mordualos.com

DSC_0536